Les travailleurs sans-papiers de Chronopost Alfortville en grève pour leur droits !

piquet chronopost 12 juilletDepuis le 11 juin, une quarantaine de travailleurs sans-papiers des centres Chronopost Alfortville (94) et Chilly-Mazarin (91) sont en grève. Ils luttent pour leur régularisation et celle des nombreux sans-papiers de leur Collectif des Travailleurs Sans-Papiers de Vitry-sur-Seine (CTSPV 94), soit presque 800 personnes. Les grévistes dénoncent les magouilles du groupe Chronopost et des boites d’intérim complices de leur surexploitation et de leurs conditions de travail des plus précaires, dont voici quelques exemples :

Les travailleurs sans-papiers ne sont pas reconnus comme des employés officiels, ils n’ont donc pas de badges et doivent attendre devant la grille du centre de tri qu’un employé reconnu embauche pour entrer avec lui. Ils effectuent des mi-temps, débutent vers 4h du matin, parfois plus tôt, jusqu’à 7h30 et attendent parfois sur place jusqu’à midi pour reprendre une mission sans que cette attente, ni aucune heure sup, ne soient payées. Ils subissent la pression des chefs et des cadences infernales pour 600 € par mois.

Ils ne peuvent pas se plaindre, ni prendre de pause, ni de jour de repos pour se soigner sans risquer de perdre leur mission. Comme beaucoup sont intérimaires (employés par la société voyou Derichebourg), Chronopost les exploite durant 17 mois maximum pour se débarrasser d’eux avant d’être contraint de les titulariser. On note aussi des fiches de paye au même nom pour deux personnes, ou des travailleurs sans carte de séjour qui s’inscrivent dans les boites d’intérim sous le nom d’un membre de leur famille déjà régularisé pour espérer trouver des missions.

Ces agissements malhonnêtes et racistes sont honteux. Ils ont pour unique but de permettre aux entreprises comme Derichebourg et Chronopost d’engranger encore plus de profits. Il faut que ces méthodes cessent !

Soutenons cette lutte pour qu’elle soit victorieuse, afin que ces centaines de travailleurs aient enfin des papiers, de vrais droits et des conditions de travail légales ! Passez soutenir le piquet des grévistes, 24h/24 : 2 Chemin de Villeneuve Saint-Georges, Rue Louis Warnier, 94140 Alfortville.

Mato

Share Button