Les lycéen-ne-s dans la lutte contre Macron!

p8 jeunesDernièrement, le mouvement des gilets jaunes a touché tous les secteurs, et les lycées et les facs ne sont pas en reste. En effet, au cours des deux premières semaines de décembre, près de 300 lycées ont été bloqués ou perturbés suite à l’appel de l’UNL, syndicat lycéen. De nombreux lycées qui d’ordinaire ne se mobilisent pas ont rejoint le mouvement, ce qui est sûrement dû au climat d’insurrection ambiant. La répression policière ne s’est pas fait attendre et a été violente, comme le témoigne l’incident de Mantes-la-Jolie, suite auquel des actions de soutien ont été menées dans des lycées partout en France. Le lien avec les gilets jaunes n’est pas clairement défini, certains se revendiquant ouvertement comme membres du mouvement, d’autres affirmant les soutenir tout en luttant de leur côté, alors que certains, plus rares, nient toute relation et s’en distinguent.

Étudiants et profs également mobilisés

Certaines facs, comme celles de Rennes, Nantes, ou encore Tolbiac à Paris ont par la suite rejoint la mobilisation. Dans le même élan, une partie du personnel des lycées a fait grève peu de temps après (les professeurs, eux, s’étaient mobilisés plus tôt au cours du mois de novembre). Les raisons qui ont poussé à ces mobilisations sont nombreuses mais on peut noter les suppressions de postes engendrées par la nouvelle réforme, la hausse des frais d’inscriptions pour les étudiants étrangers, la sélection à la fac, le service national universel ou encore les classes trop chargées de plus de 35 élèves par classe qui ne permettent pas de travailler dans de bonnes conditions.

Par Garance

Share Button