Le capitalisme ou l’origine de la misogynie : pas de capitalisme sans sexisme !

Germany. Activist of German and international Communist movement Clara Zetkin. Reproduction. Photo TASS 21.11.1890 *** Local Caption *** A001626A

Clara Zetkin

Clara Zetkin, journaliste et militante révolutionnaire allemande du XIXe, disait lors de son discours au congrès de l’internationale socialiste : « Libérée de sa dépendance économique vis-à-vis de l’homme, la femme [qui travaille] est passée sous la domination économique du capitaliste. D’esclave de son mari, elle est devenue l’esclave de son employeur. Elle n’avait fait que changer de maître. Elle a toutefois gagné au change : sur le plan économique, elle n’est plus un être inférieur subordonné à son mari, elle est son égale. »

Article publié dans l’Egalité 188

Or aujourd’hui, après des centaines d’années de luttes et combats acharnés, nous en sommes toujours à discuter de l’égalité femme/homme en 2018 ! La seule cause de ces discussions est le capitalisme, dont le sexisme est un élément structurel lié à son fonctionnement. Le but du rabaissement de la femme dans la société permet de concentrer les richesses dans les mains des classes dirigeantes. Ce processus se fait par plusieurs moyens : inégalité des salaires, utilisation du corps de la femme comme objet… Il faut alors se concentrer sur les moyens que nous avons pour combattre le sexisme, et cela ne se fera qu’en combattant le capitalisme. L’instauration d’une égalité sociale est nécessaire et cela ne peut se faire que par le biais du socialisme.

Le but du socialisme est d’aboutir à une égalité sociale par la suppression des classes sociales et l’instauration de l’égalité entre toutes et tous ! Le socialisme permettra à la femme de se penser elle-même, en lui offrant une indépendance économique, en lui donnant les moyens pour travailler, en lui permettant de s’émanciper de l’homme… et des patrons. Le socialisme prône l’égalité économique, juridique et politique de toutes et tous. C’est ce que défend la Gauche révolutionnaire.

Ne nous laissons pas exploiter ! Pour cela, rejoignez-nous dans notre lutte contre le capitalisme, contre le sexisme ! La victoire ne se gagnera pas sans les femmes !

DY

Share Button