La loi « Travail » ne passera pas ! Lycéens, étudiants, travailleurs… Samedi 9 avril tous en manif !

lyceens en colere loi EK

Lycéens à la manifestation marseillaise du 17 mars

La loi « travail » ne passera pas ! Contrairement à ce qu’assènent tous les jours les médias, nous avons très bien compris que cette loi c’est le retour à l’âge de pierre du travail.

Voir et télécharger le dernier tract d’appel à la mobilisation de samedi : cliquer ici

Si elle passe, une entreprise pourra licencier des travailleurs sans avoir de difficultés économiques. Elle prévoit de nouveaux accords qui permettront carrément de baisser les salaires ou d’augmenter le temps de travail. Et si on est pas d’accord avec des changements dans son contrat… on pourra être viré aussi !

Leurs discours sur la flexibilité c’est du pipeau. C’est quand même simple : baisser les salaires ça ne mènera qu’à encore plus de pauvreté. La loi n’est là que pour permettre encore plus la surexploitation des travailleurs au seul bénéfice des super riches, des gros actionnaires… Pas d’avenir pour les jeunes et chômage pour tous ? Assez de cette société !

Amplifions encore la lutte !

Nous nous sommes déjà mobilisés jusqu’à être 1,2 millions dans la rue jeudi la semaine dernière. On a fait grève, bloqué nos bahuts, on a été avec les travailleurs dans les manifs, sur les piquets de grève, encouragé et soutenu leurs luttes.

Samedi prochain une nouvelle manifestation contre la loi est organisée dans des dizaines de villes de France. Il faut qu’on y participe tous massivement ! Plus on sera mobilisés ce week-end et plus on pourra maintenir la pression sur ce gouvernement au service des riches pour qu’il recule !

Ras-le-bol de cette société injuste

Ce gouvernement veut généraliser la précarité alors que dans cette société les 500 plus riches de France ont une fortune de 460 milliards d’euros. Et encore, ce n’est pas celle qui est dans les paradis fiscaux ! Le scandale « Panama Papers » a révélé que l’argent que les riches y cachent pourrait payer tout le déficit public et créer des postes partout où on en a besoin (Santé, Éducation…) avec de bons salaires.

Bien évidemment les patrons et les politiciens tentent de nous faire croire qu’ils sont outrés et promettent des « enquêtes » (qui auraient pu avoir lieu il y a bien longtemps) mais c’est tout leur système, où une minorité s’enrichit sur le travail de l’immense majorité d’entre nous, qui est en cause!

Par contre, du gouvernement Valls-Hollande à la droite et au FN, on pointe surtout pas ceux-là du doigt ! Et cela ne les dérange pas que des lycéens se fassent tabasser par les CRS en manif ! Alors qu’on ne fait que défendre notre avenir et dire qu’on veut une autre société où chacun puisse vivre et travailler dignement.

Construisons la grève générale !

On a déjà vu que le gouvernement avait peur de notre mobilisation. C’est pour cela qu’il mettent autant de flics pour réprimer nos manifs. Ils sont surtout peur d’une chose : c’est qu’on soit tous en grève, qu’on cesse les cours, le travail…, lycéens, étudiants, travailleurs – qu’on bloque l’économie et qu’on mette la France à l’arrêt. Parce que sans nous, rien ne tourne. Les patrons, leurs potes les politiciens… ne servent qu’à faire marcher le capitalisme, ce système injuste et barbare ; alors que nous on crée des richesses et du savoir.

En participant tous super nombreux à la manif de samedi, avec la poursuite des occupations de place de NuitDebout, en y défendant la nécessité d’une telle grève, on peut créer les conditions pour qu’on reparte en grève, avec les travailleurs, les semaines prochaines et à la rentrée.

Avec notre mouvement et en étant organisés, on peut transformer le vent de révolte en véritable lutte pour changer cette société. Il faudra une révolution pour retirer aux capitalistes leur pouvoir d’exploiter la planète et les gens. À la Gauche Révolutionnaire, nous luttons (en France et à l’international) pour le socialisme, pour une société vraiment démocratique où l’on pourra organiser l’économie en fonction des besoins, en respectant l’environnement, et non pour les profits d’une poignée de capitalistes.

Pour changer le système, il faut s’organiser ! N’hésite pas à nous contacter pour agir avec nous.

Share Button