La loi Touraine: encore de sales coups pour l’hôpital

P4 hopitalLa loi Touraine, dite de « modernisation de la Santé » dispose d’un article 69, qui renforce la politique de Groupements Hospitaliers de Territoire (G.H.T), mutualisant cliniques privées et Hôpitaux publics. Or on sait que dans les Hôpitaux il y a des médecins praticiens, alors qu’en cliniques, ce sont des chirurgiens actionnaires de la clinique et où les soins peuvent être majoritairement à but lucratif. Et actuellement, les consultations des spécialistes se font avec un très large dépassement d’honoraires. Alors imaginons ce que ça sera une fois que tout ce chantier libéral sera mis en place…

Article publié dans l’Egalité 190

Le beau langage utilisé pour faire passer cette casse de la Santé publique n’est, ni plus ni moins, celui déjà utilisé à France Télécom, la Poste, les réseaux d’énergie de Gaz et d’électricité, et les transports ferroviaires pour privatiser.

Pour la santé ça craint vraiment!

Le projet cherche à faire le tri des malades qui rapportent et ceux qui ne rapportent pas ! On introduit la loi du marché, l’offre et la demande. Par exemple dans un territoire où la population est plus vieillissante, des EHPAD, des centres des soins à domicile seront créés mais des maternités, les centres des PMI seront à plus de 300 km…
Et le gouvernement a ses trucs pour arriver à ses fins : le développement des soins ambulatoires (ou « Fast Care » pour faire joli). À peine arrivé, il faut déjà savoir comment on va faire son auto-surveillance à domicile. Il faut aussi savoir utiliser le portable et des numéros, qui, chacun, correspondent à des problèmes ex, pour le pansement saturé de sang tapez 1 ; si vous avez du mal à respirer, tapez 2… Le gouvernement veut aussi formater les médecins : « l’hyper compétence », des chirurgiens polyvalents, c’est-à-dire pour une hernie inguinale à l’abdomen, vous pourriez être opéré par un O.R.L. (chirurgien des oreilles). Malgré un internat commun en première année, ils ne sont pas obligés d’apprécier opérer tel ou tel organe.

Il faut lutter tous ensemble!

Les hôpitaux perdront leur autonomie de gestion. C’est tout ce désastre sanitaire que nous prépare la loi G.H.T. Dans différents hôpitaux de proximité, en EHPAD, en CHU, ou en C.H. Psychiatrique, les mêmes attaques doivent amener à un même combat ! Pour abolir la loi de rentabilisation et de privatisation de la Santé, on doit s’organiser tous ensemble et faire une grève tous ensemble avec les cheminots, les travailleurs du privé et du public pour s’opposer à la destruction des services publics !

Par Diana

Share Button