La Droite tire à boulets rouges sur les migrants

rennes-se-mobilise-pour-laccueil-de-migrantsLes luttes actuelles et particulièrement les Gilets Jaunes ont montré leurs aspirations : plus de démocratie et de meilleures conditions de vie (salaires, pensions, services publics, …). Les Républicains – qui veulent s’ériger comme l’opposition à Macron, se retrouvent coincés : Macron fait la politique dont la droite a toujours rêvé ! Alors Laurent Wauquier parle d’une « Europe de la civilisation » et d’inscrire les valeurs « judéoschrétiennes » et s’attaque aux migrants, les renvoient sur les côtes africaines pour ne pas montrer son accord aux politiques au service des riches.

Article publié dans l’Egalité 195

Le racisme pour cacher son soutient aux patrons

Au Rassemblement National ça continue de faire ce qu’ils savent faire, ils parlent de « printemps européen » et de zone de « non-France » où on se sent « étranger chez soi ». Par contre Le Pen est capable de sortir que le SMIC est à 36 €… une belle boulette qui montre l’intérêt qu’elle a pour les salaires des travailleurs !

Elle qui se revendique être la voix de l’alternative à Macron, s’offusque autant que lui quand on lui demande si elle veut augmenter les salaires. Dupont-Aignan n’est pas en reste dans cette surenchère raciste. Il s’en prend au salariat détaché, aux Polonais, aux Roumains qui « font concurrence déloyale aux travailleurs français ». En réalité c’est le patronat qui se sert des travailleurs détachés pour baisser les salaires et tirer plus de profits. Les travailleurs ne se font pas concurrence entre eux, partout on demande un boulot avec un salaire décent pour (sur)vivre !

Ils tremblent à l’idée qu’on les dégage!

Aucun candidat à droite ne parle d’augmenter les salaires, et tous parlent de faire des coupes dans le service public. C’est-à-dire tout l’inverse de ce qui nous sert. S’attaquer aux migrants, qui ont connu guerre, esclavage, famine et sinistres, qui ont traversé désert, mer et zone de guerre… est le meilleur moyen de faire oublier à tout le monde que la seule utilité de Le Pen ou de Dupont-Aignan est de mener des politiques favorables à une exploitation toujours plus forte aux bénéfices des ultrariches.

Et ce ne sont pas les « migrants » qui ferment les usines et les services publics, mais bien les gouvernements et les grands patrons, lesquels sont, comme par hasard de grands amis…

Aucun d’entre eux n’est une alternative à Macron

Ce dont ils ont tous autant peur que Macron, c’est d’un mouvement de toutes les travailleuses et travailleurs, de tous les retraités, les pauvres, car nos aspirations sont d’en finir avec le capitalisme et la dictature du profit, de bâtir une société égalitaire, juste, celle des travailleurs : le socialisme.

Par Yohann Bis

Share Button