La colère monte en Éducation Prioritaire

rasso rouen 9 nov

Rassemblement des personnels de l’Éducation Prioritaire à Rouen le 9 novembre 2017

Nous étions près d’une centaine à nous rassembler, jeudi 9 novembre, à Rouen pour dénoncer la gestion calamiteuse des remplacements en REP + (Réseau d’Éducation « Prioritaire » renforcée) ! Chaque enseignant de REP + dispose en effet de 9 jours par an durant lesquels il est libéré de sa classe. Ces 9 jours sont consacrés à diverses formations ou à la poursuite de projets. Pour permettre la mise en place de cette disposition, un poste spécifique de remplaçants a été créé sur le département de Seine-Maritime : les ZIL REP + (Zone d’Intervention Localisée). Alors que depuis l’an dernier, chaque ZIL REP+ remplaçait une quinzaine d’enseignants, toujours les mêmes, selon un planning annuel, le rectorat a décidé de changer les règles, à la veille des vacances de la Toussaint.

Nous avons ainsi appris que nous ne serions plus nécessairement remplacés par nos « ZILIENS » habituels (ceux à qui on a présenté nos écoles et nos classes, que les familles connaissent, qui ont commencé à mener des projets avec nos élèves)… mais par d’autres collègues (y compris des collègues qui ne sont pas Ziliens REP + mais qui remplacent habituellement les congés maladie : en effet, avec l’augmentation du nombre d’enseignants de CP dans le cadre des « CP à 12 » , les ZIL REP + ne suffisent plus pour remplacer tout le monde). De plus, ces derniers se trouvent baladés d’un bout à l’autre du département (on a ainsi vu des collègues de Dieppe venir remplacer des collèges Havrais alors mêmes que des remplaçants Havrais restaient sans affectation au même moment !).

Enfin, cerise sur le gâteau, certaines écoles sont « vidées » de la totalité de leurs titulaires durant plusieurs jours, laissant les remplaçants seuls dans des écoles dans lesquelles ils n’ont jamais mis les pieds, ce qui n’est pas sans poser la question de la sécurité. C’est ce qui a motivé les collègues ZILIENS à déposer un préavis de grève dès le lundi de la reprise et à demander une audience à l’Inspection. C’est ainsi que, lors du rassemblement, une délégation de représentants syndicaux CGT Educ’Action et du SNUIPP a été reçue, obtenant certaines avancées et notamment un retour à la normale à l’issue des vacances de Noël et la création de fiche de poste reconnaissant la spécificité de la mission du ZIL REP+. Cela montre déjà l’impact qu’a ce mouvement. Cependant, aucun changement n’est prévu pour les 6 semaines à venir et certaines revendications n’ont pas été entendues, notamment celles portant sur les déplacements des ZILIENS et les écoles à remplacer en entier le même jour. Le mouvement se poursuit avec un nouveau préavis de grève lancée pour la semaine prochaine.

Sarah

Share Button