Grève suivie dans les missions locales à Paris

Une bonne part des salariés des missions locales parisiennes ont été en grève lundi 14 octobre pour revendiquer de meilleures conditions de travail, entraînant la fermeture de la plupart des antennes d’accueil de jeunes.
A l’appel de la CGT et de la CFDT, environ 80 agents ont manifesté dans la matinée à proximité de l’Hôtel de Ville, où ils avaient déployé une grande banderole portant l’inscription « mission locale de Paris en danger, salariés méprisés, jeunes en galère ».
Dans un tract commun, CGT et CFDT réclament « des moyens humains supplémentaires ». Selon un responsable cgt cela préfigure d’un mouvement national d’ici quelque semaines.
Il n’est pas étonnant que les missions locales soient surchargés avec le chômage des jeunes contre lequel le gouvernement ne fais rien. La seule mesure qui est prise avec les emplois d’avenirs a été justement confié aux missions locales qui n’ont pas reçu assez de moyens pour cela alors qu’elles étaient déjà en difficultés. A quoi bon financer des missions locales pour trouver du travail qui n’existe pas doit se dire Hollande!

DES MOYENS SUPPLÉMENTAIRES POUR LES MISSIONS LOCALES
UN EMPLOI EN CDI A TEMPS PLEIN AVEC AU MINIMUM 1700 EUROS POUR TOUS LES JEUNES

Share Button