Grève et syndicalisation chez Deliveroo

deliveroo_2La grève est partie de Dijon un dimanche soir à l’heure de pointe. Ras-le-bol et prise de conscience chez ces travailleurs qui subissent l’entrepreneuriat. Leur statut, bien que vu comme une liberté, n’est autre qu’une belle exploitation ! Ils sont payés à la commande, taxés 25 % par Uber et 15 % de RSI. Deliveroo change ses conditions, le minimum de 4,50 € pour une course est supprimé. Ce qui dégrade encore plus les conditions de vie des livreurs !

Fin juillet les livreurs de Dijon ont donc créé leur syndicat, le SCCUD : syndicat CGT des coursiers unis dijonnais. Ces créations de syndicats doivent se poursuivre partout pour obtenir de meilleures conditions de travail et un salaire à la hauteur de leurs besoins.

Share Button