Grève des femmes à Glasgow : la force et la solidarité de la classe ouvrière

p6 ecosseLes 23 et 24 octobre derniers, une grève massive des femmes sous-payées des services municipaux de Glasgow a eu lieu pour exiger un salaire égal aux hommes. Au même échelon, les hommes gagnent 3 £ de plus par heure de travail !

Face à cette situation injuste, face au mépris du Conseil municipal dirigé par le SNP, Scottish National Party qui refusait de faire quoi que ce soit en dépit d’une décision de justice. Une grève a été prévue suivie d’une manifestation.

Après les piquets de grève le matin, une foule immense de 10 000 personnes s’est rassemblée sur la place Glasgow Green pour la manifestation. Celle-ci fut dynamique, les slogans et les chants fusaient.

À la fin, la prise de parole des syndicats fut émouvante et plein de force, rappelons ici que des travailleuses sont mortes à cause de leur bas salaire il y a quelques années.

La capacité de combat énorme des travailleuses peu rémunérées, qui ont constitué 90 % des grévistes, est au cœur de la mobilisation.

Solidarité des travailleurs

De nombreux actes de solidarité montrent la popularité de cette grève en dépit de la propagande anti-grève propagée par le Conseil municipal dans les médias.

Les chauffeurs de bus de la ligne 75 permettaient aux grévistes de se rendre sur le lieu de la manifestation gratuitement.

Les supérieurs des éboueurs ont annoncé vouloir traiter durement tout les travailleurs qui ferait grève. Lors de l’embauche du matin, les 600 travailleurs qui devaient prendre leur poste, presque tous des hommes, se sont tous mis en grève pour soutenir les femmes grévistes.

Le rôle de notre organisation sœur, Socialist Party Scotland

Dans cette mobilisation notre organisation sœur, c’est-à-dire le parti qui appartient à la même internationale que nous, le CIO (Comité pour une Internationale Ouvrière), a eu un rôle mobilisateur très important notamment grâce au travail fait dans le syndicat Glasgow City Unison, dont les membres constituaient 5 500 des 8 500 grévistes.

Il est encore trop tôt pour savoir si elles vont enfin avoir un salaire égal aux hommes, grâce à une augmentation de salaire. La Gauche Révolutionnaire et notre organisation sœur, Socialist Party Scotland, soutient ces grévistes. Cette mobilisation a montré la force des travailleuses, soutenues par les travailleurs, lorsqu’elles se mobilisent pour l’égalité et des salaires dignes. Cette lutte a un potentiel gigantesque, en Écosse mais aussi partout dans le monde. Elle a montré comment de nombreux services essentiels comme les crèches et les cantines ne peuvent pas fonctionner sans leur travail. C’est un avant-goût du pouvoir de la classe des travailleurs, la seule qui peut gérer la société !

Pour plus de renseignements le site de notre Internationale (en anglais) :

http://www.socialistworld.net/index.php/international/europe/scotland/9989-scotland-glasgow-s-equal-pay-uprising-shows-power-of-working-class

Share Button