Grève à Buffalo Grill : la lutte continue

bufaogril25mai14Prochaine journée de grève samedi 31 mai.

L’enseigne Buffalo Grill, qui comprend 328 restaurants dont 96 franchises, fait un chiffre d’affaires en constante progression depuis 15 ans. En 2011, selon leurs propres chiffres le chiffre d’affaire TTC fut de 573,3 millions d’euros. En 2008, la chaine de restaurants a été rachetée par la société française d’investissement Abenex qui détient la plus grande part du capital. Cette chaine est le « leader incontesté » de la restauration sur le segment viande/grill selon les propres termes de la direction (44% de part de marché). Donc tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles de la grillade ! On pourrait penser que Abenex et les autres actionnaires remercieraient les 7500 salariés qui par leur travail ont généré ces énormes profits.

Mais la rapacité des actionnaires à Buffalo Grill comme partout ailleurs est sans limite. Afin d’augmenter leurs profits, ils ont décidé d’augmenter le taux d’exploitation des salariés. Comment ? Par la modulation du temps de travail. Cette annualisation va devrait permettre aux directeurs des restaurants de 26h à 45h par semaine en fonction de l’activité. Selon les salariés du restaurant de Vandœuvre-lès-Nancy, il n’est pas rare pour eux de faire 45h de travail par semaine, voire 50h. Cependant, jusqu’à maintenant, les dépassements d’horaires étaient payés en heures supplémentaires. Cette annualisation va tout bonnement faire disparaitre les heures supplémentaires et permettre un gain pour les actionnaires de 5 millions d’euros par an !

Evidemment, si la question salariale est centrale lorsqu’on a des petits salaires, cette modulation du temps travail en fonction des besoins du patronat aura d’autres conséquences : il est évident que cette véritable mise à disposition aura aussi des répercussions sur la vie personnelle des salariés. Elle permettra une gestion du personnel au plus près de l’activité et donc réduira d’autant la nécessité d’embaucher… voire permettra de débaucher.

L’intersyndicale CGT-FO a donc appelé les salariés de Buffalo Grill à la grève le dimanche 25 mai pour refuser cette modulation. 45 sites ont connu un mouvement de grève. Pour certains de ces salariés, très jeunes, c’était leur première grève. C’est le cas sur le site de Vandœuvre-lès-Nancy où environ 80% des salariés, dont la moyenne d’âge est aux alentours de 20 ans, ont fait grève, obligeant la direction régionale à faire appel non seulement à des salariés d’autres sites, mais à assurer le service eux-mêmes en ce dimanche de fête des mères.Un nouvel appel à la grève a été lancé pour le samedi 31 mai. Il est important d’aller les soutenir sur leur piquet de grève.

Share Button