Élections us 2020 : énorme potentiel pour un nouveau parti

Bernie-MedicareForAll-1068x712La situation aux États-Unis est bien plus polarisée aujourd’hui qu’il y a cinq ans : Trump mène une politique raciste et misogyne, attaque sans cesse les droits des travailleurs et coupe les budgets alloués aux services publics. Ce n’est pas anodin si l’année 2018 fut l’année avec le plus de luttes et de journées de grèves aux États-Unis depuis 1986 : la colère est énorme !

Contre Trump, une autre primaire démocrate ratée ?

On connaît à présent les vingt candidats à la primaire démocrate, parmi eux Bernie Sanders est certainement le candidat le plus à gauche. En 2015, il avait un programme centré autour du « Medicare for all » (une protection médicale publique), l’accès à l’université gratuite et un salaire minimum sur l’ensemble des États-Unis à 15 $ de l’heure. Cela lui a permis de réunir autour de lui énormément d’électeurs lors des primaires démocrates et de populariser l’idée du « socialisme » à une échelle de masse. Les magouilles des bureaucrates du Parti démocrate l’ont empêché de gagner la primaire face à Hillary Clinton puis éventuellement face à Trump.

Sanders a réuni 18,2 millions de dollars (16,3 millions d’euros) de dons au cours du premier trimestre 2019, ce qui en fait celui avec le plus de budget. C’est une bonne occasion pour construire une alternative socialiste massive et radicale pour les travailleurs. Mais pour cela, il faut qu’aujourd’hui Bernie et ceux qui se disent « socialistes » comme Alexandria Ocasio-Cortez rompent avec les Démocrates. Car même si Bernie a pu faire pencher à gauche la campagne en 2015, il est illusoire de penser qu’on puisse changer ce parti, trop lié aux capitalistes. Les patrons des Démocrates ont appris la leçon. Il est probable que Bernie soit encore battu à la primaire. Il va nécessairement falloir aller plus loin qu’en 2016 si l’on veut mener jusqu’au bout son idée d’une « révolution politique contre la classe des milliardaires » : celle-ci est totalement impossible dans le cadre d’un parti qui a toujours servi à défendre les intérêts de cette classe des capitalistes.

Construire un parti des travailleurs

Les travailleurs et les jeunes aux US ont besoin de leur propre parti de masse, d’un outil où s’organiser, discuter d’un programme, de leurs revendications et lutter pour le socialisme. Le potentiel est gigantesque. La croissance rapide aussi bien du DSA (Socialistes Démocrates d’Amérique) que de notre organisation-sœur Socialist Alternative, le montre. Les gens qui sont convaincus par les idées de Sanders sont amenés à réfléchir sur la mise en place concrète de ces mesures. Pour les y amener, il ne faut pas se laisser emprisonner par les faiblesses de la campagne de Sanders. « Taxer les riches » ne suffira pas. Il faut profiter de la campagne pour revendiquer la nationalisation sous le contrôle des travailleurs des grands secteurs de l’économie. Le salaire mini à 15 $ de l’heure, est une bonne mesure mais il faut revendiquer en même temps l’échelle mobile des salaires : c’est-à-dire un salaire qui suit les prix lorsqu’ils augmentent pour qu’il ne soit pas rongé par l’inflation.

C’est un exemple du soutien critique que l’on défend, tout en appelant à commencer à construire un parti de masse indépendant des travailleurs aux États-Unis, pour lutter contre les ravages de ce système inhumain qu’est le capitalisme et pour le socialisme.

P-E Martin

Share Button