Ecologie: Pour une planète sans capitalisme!

manif-climat-jeune-1-854x641Voici neuf mois que des millions de lycéens et étudiants descendent dans la rue contre la destruction de l’environnement, pour la préservation de la planète et un climat plus sain. En parallèle de cela, des mouvements comme Extinction Rébellion permettent à un petit nombre de personnes de participer à des actions « coup de poing », mais sans remettre en cause le capitalisme. Et après ? Estce que les 100 multinationales responsables de 70 % des émissions de gaz à effet de serre arrêtent de polluer ? Est-ce que la majorité de la population a accès aux énergies renouvelables, à une alimentation de qualité… ?

Non, et bien au contraire, car les capitalistes essaient de récupérer notre mobilisation pour s’enrichir davantage ! Car ils ont bien compris qu’il y avait un marché à exploiter avec nos préoccupations, alors ils produisent des marchandises labellisées « bio », « éthique », « durable », quand ça peut leur permettre de vendre plus. La pollution, les capitalistes s’en fichent tant que cela n’est pas un obstacle à leurs profits !

Ce gouvernement est anti-écologique!

Macron est le président des riches, et il veut à tout prix favoriser les profits des grandes entreprises et des multinationales. Par exemple, les entreprises de transport routier ou maritime, qui polluent énormément, ne paient pas les taxes sur le carburant ! Alors que les simples travailleurs qui doivent conduire pour aller bosser, eux, les paient.

C’est une politique d’autant plus dangereuse qu’elle vise aussi à supprimer le peu d’éléments de contrôle que les travailleurs avaient auparavant, et qui leur permettaient de cesser le travail ou d’émettre des alertes en cas de danger. L’instance qui servait à cela, le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail  (CHSCT), a tout simplement été supprimée. Or, quand on travaille avec des produits dangereux pour la planète et la santé, cela peut avoir des répercussions désastreuses.

C’est notamment cela qui a causé la catastrophe de Lubrizol (voir page 4). La véritable lutte pour l’écologie est une lutte révolutionnaire contre la vraie cause : le capitalisme et sa loi du profit. C’est en luttant pour le socialisme, pour la nationalisation et la mise en propriété publique intégrale, sous le contrôle des travailleurs et de la population, des principales entreprises qu’elles produiront sans polluer ni faire n’importe quoi avec l’environnement. C’est ainsi qu’on pourra planifier démocratiquement l’économie en fonction des ressources.

Construis la lutte avec nous !

Et pour faire aboutir cette mobilisation, il faut construire une lutte de masse tous ensemble, travailleurs et jeunes. La Gauche Révolutionnaire va participer et construire toutes les mobilisations, et notamment celle du 29 novembre, prochaine journée de grève mondiale de la jeunesse pour le climat. Nous allons distribuer des tracts, coller des affiches et organiser des réunions pour discuter de tout cela. Ce doit être le début pour nous rejoindre et militer ensemble. C’est ensemble, mobilisés, que nous changerons les choses ! Rejoins-nous, luttons pour sauver notre planète du capitalisme, pour une société socialiste démocratique !

Par Pauline et Cécile

Share Button