Du boulot, un logement, un avenir décent et pas de racisme !

Jeunes, travailleurs, chômeurs… Entre insécurité et misère, entre rejet de l’autre et racisme, il n’y a aucun choix à faire : on ne devrait pas subir les conséquences désastreuses de ce gouvernement capitaliste. Nous sommes ceux qui payons pour le confort des capitalistes, et ce sont eux qui en profitent. Le droit au travail, le droit de se loger décemment, le droit de vivre tout simplement sont essentiels, mais ils nous en privent !

Du travail !

Il faut enfin qu’on mette un terme à cette situation sociale désastreuse. Les bas salaires, les licenciements, le chômage de masse en hausse; les jeunes inquiets pour leur avenir, ça suffit ! Le gouvernement accorde des fonds aux patrons, et hausse le budget de sa politique impérialiste, mais pour l’éducation, rien ! Voilà, dans cette société nous sommes exploités, et si on est jeune, on l’est doublement ! Maintenant plus que jamais il est temps de mettre fin à cette situation : c’est simple, on veut un travail décent où on pourra aussi s’épanouir ; et ça s’obtient par la lutte!

Faire barrage à Hollande-Valls et au FN et leur politique raciste

Les capitalistes cherchent à nous diviser, leur arme pour le faire : le racisme. Les amalgames et les médias corrompus stigmatisent des parties entières de la classe ouvrière, sur des bases d’origine et de croyances religieuses. Il s’agit d’un instrument politique qui nous divise maintenant que le gouvernement est discrédité par la majorité. La médiatisation des attentats de janvier dernier a fait des terroristes les vengeurs de l’Islam. Ils ont plus de points communs avec les capitalistes qu’avec les musulmans ! Il ne faut pas oublier le contexte impérialiste, les financements des guerres qui font naître ces groupes islamistes qui sont en réalité le produit du capitalisme. Ils savent qu’on est les seuls à constituer un danger pour leurs intérêts. Le seul moyen d’y mettre fin est de construire une vraie riposte collective.

Une riposte collective dès aujourd’hui !

Aux départementales du 22 mars, le FN espère faire un score important. Il faut se rappeler les résultats désastreux des élections européennes et municipales de 2014, surtout que Le Pen cherche à conforter sa place pour les présidentielles. La peur et l’insécurité parmi les jeunes et les travailleurs ne doivent pas profiter au FN ! Les manifestations de mai dernier ont été un bon exemple de ce que pouvait être une riposte collective, mais cette fois il ne faut pas attendre : il faut s’organiser dès maintenant pour bloquer un FN raciste et capitaliste, et tous ces dirigeants qui au fond sont tous les mêmes !
Il est possible de mener une vie simple avec un travail, un logement, un avenir sûr. Pour cela, il faut organiser la lutte contre le FN, le capitalisme et les politiques d’austérité du gouvernement et mettre en place une politique socialiste.

Par Sofia Karampali Farhat

Share Button