Une 1ère victoire des agents de nettoyage à Madrid.

3515261_3_32f4_les-trois-societes-prives-assurant-la_869d48a1b782d3e624b03035c253876fLes agents de nettoyage des rues et jardins ont mis fin dimanche 17 novembre à douze jours de grève à Madrid, dont les rues étaient jonchées de détritus. Les services de nettoyage des voies publiques et des jardins de cette ville de 3,2 millions d’habitants étaient en grève illimitée depuis le 5 novembre contre un plan social qui prévoyait la suppression de 1 134 postes sur presque 7 000, venant s’ajouter aux 350 déjà supprimés en août, et une baisse des salaires pouvant aller jusqu’à 40 %. Il faut savoir que ces agents sont payés environ 1200 euros.
Les entreprises concernées (OHL-Ascan, FCC et Sacyr-Valoriza) se sont engagées à ne procéder à aucun licenciement. En échange, les employés acceptent le principe de 45 jours de chômage non rémunérés par an équivalent à 17% de baisse du salaire et à un blocage des salaires sur cinq ans. Les 350 postes supprimés en août ne seront malheureusement pas récupérés. Les travailleurs ont du faire face à la mairie qui a tenté de briser la grève en employant une entreprise publique pour ramasser les déchets et d’imposer un service minimum ce qu’elle aimerait mettre en place à l’avenir.

Pour le respect du droit de grève , les emplois , les salaires la lutte continue!

Share Button