Contre « l’Hôstérité »

hpDepuis la Tarification à l’activité, les hôpitaux sont de plus en plus en difficultés pour fournir des soins de qualité. Malgré les nombreux efforts du personnel : la règle devient le non-remplacement du personnel en congé maladie, les RTT supprimées, les heures supplémentaires non-payées mises dans un compte épargne-temps et des dotations en matériel en diminution. C’est aussi assez fréquent que lorsqu’un quart de travail commence, le matériel le plus basique, le linge ou aussi le matériel technique ne fonctionne pas ou mal ou bien manque. Le temps d’aller se faire dépanner dans les unités voisines, c’est du temps en moins auprès des patients… C’est aussi un stress supplémentaire pour le personnel car il faut faire le maximum dans un minimum de temps. Le rendement c’est le mot qu’on entend lorsqu’on demande de meilleures conditions de travail !

Le gouvernement ne fait que continuer le calendrier fixé depuis 2007 pour avancer dans le transfert d’activités au privé et la privatisation en 2017. Si on ne s’oppose pas à ce carnage, tous les services qui ne sont pas rentables seront soumis aux directives des groupes d’actionnaires des cliniques, et l’Hôpital public sera complètement démantelé avec l’aide des Agences régionales de santé. Les 50 milliards d’économies c’est dans la dégradation des soins et de nos vies que nous les verrons.

Depuis plusieurs mois des luttes dans des hôpitaux et cliniques se développent, à Toulouse, Caen, Bordeaux, parmi certaines catégories ou dans certains secteurs. Une coordination a vu le jour avant l’été et appelle à se mobiliser le 23 septembre à 11h devant le Ministère de la Santé à Paris «contre l’hôstérité».

Les fédérations syndicales devraient aller dans le même sens pour cette journée et mobiliser les personnels hospitaliers. Il faut bouger et manifester à côté des personnels hospitaliers contre l’austérité imposée dans le secteur hospitalier. Non au transfert de services vers le privé, oui à un Hôpital public, gratuit et de qualité ! Embauche de personnels titulaires en nombre suffisant pour les besoins.

Organisons la riposte tous ensemble contre l’austérité, c’est pas à nous de payer pour les riches !

Share Button