Contre l’homophobie, le sexisme, le racisme. C’est tous ensemble qu’il faut lutter !

gay-pride_s345x230

Gay Pride 2016 à Los Angeles

Tract de la Gauche Révolutionnaire pour la Marche des fiertés 2016

Selon Hollande, il paraît que « ça va mieux ». Ah bon !? C’est la plus grosse blague du moment ! Les LGBT étant des gens comme les autres, c’est aussi de plein fouet qu’on se prend leur politique et ça va pas mieux du tout ! Que ce soit la loi « Travail » ou les politiques d’austérité c’est de plein fouet qu’on les subit aussi ! Les structures du Sida Info Service sont en grève à cause du manque de moyens. On manque toujours de structures d’accueil et d’écoute de qualité pour ceux – notamment les jeunes– qui en ont besoin. La PMA pour toutes n’est toujours pas autorisée. Et les actes et agressions homophobes sont loin de reculer. Alors on sait pas trop où il a trouvé que ça allait mieux.

Hommage

La Pride 2016 a, partout dans le monde, été emplie de tristesse mais surtout de colère. Cette marche commémore les 49 victimes LGBT, dont la majorité noire ou latino, qui ont été assassinées par un fou furieux le 12 juin à Orlando. C’est toute la communauté qui a été choquée à travers le monde entier. Mais bien au delà, cela a aussi touché et mis en colère tou(te)s ceux qui aspirent à une société solidaire et tolérante, où l’homophobie, le racisme et autres formes de divisions absurdes n’ont plus leur place. Aux US comme en France, la Pride de cette année est une Pride de combat, contre la réaction et la division, la guerre et le terrorisme – pour les droits des LGBT, l’égalité pour tous et la tolérance !

Hypocrisie

Après Orlando, aux US comme ailleurs, d’aucuns ont pris tout le soin nécessaire pour tenter de cacher le caractère réactionnaire profondément homophobe de cet attentat – qui a par contre été utilisé pour tenter de renforcer une campagne féroce de haine envers les musulmans (ou tous ceux qui en l’ont l’air). À travers les USA et dans le monde, les LGBT et leurs organisations s’organisent et prennent position contre l’islamophobie. De même, de nombreux musulmans ont participé en tant que tels aux veillées et aux rassemblements en mémoire des victimes en utilisant de nouveau le #NotInMyName.

Solidarité

Avec cette sanglante actualité, Orlando vient nous rappeler que la lutte contre l’obscurantisme, l’homophobie, les préjugés – et le racisme – est bien loin d’être terminée. Cependant la bonne nouvelle c’est qu’on a encore vu la solidarité internationale instinctive contre l’homophobie avec des rassemblements qui se sont organisés dans les plus grandes villes du monde immédiatement dans les jours qui ont suivi l’attaque, et avec des Pride qui ont été massivement investies.

Des progrès ?

On a célébré ces dernières années l’adoption du mariage pour tous dans des pays comme la France, l’Irlande, les USA… On a du mal à croire que ce n’était que l’année dernière. De nombreux droits restent encore à gagner pour faire progresser l’égalité et faire reculer les préjugés stupides qui subsistent. De nombreuses luttes restent à mener pour en finir avec la politique d’austérité d’un gouvernement qui roule pour les riches. Ils ont filé des milliards aux gros patrons et actionnaires (34 milliards en 2014- 2015 avec le fameux pacte de « responsabilité ») tout ça pour que le chômage augmente et que derrière ils disent – tous, du PS à la droite au FN – qu’il n’y a plus d’argent pour les services publics, la construction de logements ou le financement d’associations LGBT. Pourtant les 40 premières entreprises françaises ont fait 54 milliards de bénéfices en 2015.

De même, quand la Pride d’Istanbul est réprimée violemment le 26 juin, Hollande n’a strictement rien à dire (ni les médias) parce que le président turc, Erdoğan, est un allié des grandes multinationales notamment françaises comme Renault qui vont y fabriquer des voitures en exploitant férocement les travailleurs du pays.

Ce gouvernement a beau avoir passé quatre mois à nous envoyer lacrymos et matraques dans le cadre du mouvement contre la loi « Travail », menacé d’interdire notre Pride pour cause de foot et raisons de « sécurité », on lâche rien. Au contraire, le mouvement que nous avons fait contre la loi « Travail » a en fait révélé une volonté de se battre tous ensemble contre la politique d’un gouvernement pourri, mais aussi contre toute une société qui nous étouffe, qui nous met en concurrence les uns avec les autres alors que les riches se gavent sur le dos de tous ceux qu’ils exploitent – ici et ailleurs.

Lutter tous ensemble

Tous ensemble, unis, jeunes, travailleurs, qu’on se définisse comme homo, hétéro, homme, femme, les deux ou ni l’un ni l’autre, nous sommes l’immense majorité et nous sommes tout à fait capables de faire tourner la société. À l’inverse des capitalistes et des politiciens à leur service qui basent leur système sur l’exploitation, la division, la haine et la violence – pour assurer la dictature du profit.

La Gauche révolutionnaire lutte pour une autre société, le socialisme démocratique, où l’économie sera publique et organisée pour satisfaire les besoins.

• Pour une société tolérante et respectueuse, où chacun peut vivre comme il en a envie
• Arrêt des politiques d’austérité : pour un service public de santé et du social correspondant aux besoins (depuis le soutien psychologique jusqu’à l’accueil)
• Pour une vaste campagne de toutes les organisations syndicales, politiques et associatives contre toutes les discriminations, le racisme, le sexisme…

Share Button