Ce week-end: conférence nationale de la Gauche Révolutionnaire

received_173646080632852Tous les ans, les militant·e·s de la Gauche Révolutionnaire se retrouvent pour débattre, s’organiser et préparer la suite de l’activité de l’organisation, la lutte contre Macron et le capitalisme. La Conférence nationale se tient un an après le Congrès qui a eu des discussions de fond et pris une série de décisions importantes. Cette réunion est l’occasion d’en tirer les premiers bilans, de les confirmer ou non. Elle est centrale pour notre organisation, non seulement elle permet à tous les militants de se réunir pour discuter mais elle maintient un contrôle démocratique sur la politique du parti.

En France comme dans le monde des luttes éclatent partout et reflètent la « situation éruptive » que nous avions analysée lors du Congrès. Notre Conférence Nationale a lieu les 1er et 2 février, à Rouen, elle est ouverte aux sympathisants et contacts.

Les municipales de 2020, France Insoumise…

Au programme des discussions, il y aura les municipales du printemps. Nous participons aux listes qui se battent pour un programme de défense des intérêts des travailleurs et des jeunes, contre la politique au service des riches de Macron, de la droite, du RN et du PS, avec les organisations prêtes à discuter de cela.

Nous discuterons aussi de la nécessité d’avoir une force politique de masse et de lutte, car aujourd’hui pour battre Macron et les capitalistes, nous devons avoir une force politique qui sert les réellement les travailleurs. Nous participons à la France Insoumise dans ce but mais on constate les difficultés de celle-ci ; ne voulant pas se former comme un parti.

La lutte contre Macron et les capitalistes

Depuis décembre, un mouvement de lutte a ébranlé le gouvernement. Une lutte déterminée est lancée, elle est très regardée par des millions de travailleurs. Nous proposons de discuter de nos tâches pour élargir la bataille, proposer des mots d’ordre et des tactiques pour gagner contre Macron et contre les capitalistes.

Nous discuterons aussi de notre travail dans la jeunesse, dans les organisations syndicales, dans les luttes locales où nous sommes présents. Enfin nous devons aussi prendre des décisions sur la suite de notre débat dans notre internationale (voir l’Égalité 197). Plus d’un an après, le débat semble terminé, il est clair que nous avons à présent deux internationales qui ont des fonctionnements et des programmes différents.
Avec cette Conférence Nationale nous voulons renforcer les militant.e.s, partager les expériences de luttes, continuer à construire la Gauche Révolutionnaire : le parti révolutionnaire pour le socialisme, une société libérée de l’exploitation des vautours capitalistes.

Par Yohann Bis

Share Button