A.E.S.H. : salariés de l’Education maltraités

indexLes rentrées scolaires ont toujours été catastrophiques pour les AESH (accompagnants d’élèves en situation de handicap) mais cette rentrée 2019 est encore pire : des milliers n’ont pas été payés fin septembre ou n’ont pas reçu de contrat. Nombreux sont celles et ceux qui n’ont ni l’un ni l’autre. Début ou mi-octobre une avance de 90 % de salaire a été versée, mais pas pour tous.

Cette situation inacceptable est en grande partie due à la destruction du service public de l’Éducation car les services des rectorats qui gèrent les AESH sont débordés faute de salariés et une forte décentralisation a été mise en place. Mais cela n’est pas resté sans réponse. Dans de nombreuses académies la résistance s’est organisée, souvent initiée par la CGT Educ’action. Comme à Rouen où un rassemblement le 9 octobre a eu lieu ainsi qu’une AG le 21/10 lors d’une formation imposée par le Rectorat pendant les vacances.

Dans l’académie de Rouen et ailleurs, des collectifs des AESH se sont créés pour organiser ces salarié(e)s précaires de l’Éducation afin d’exiger des véritables droits de travail et des vrais salaires.

Share Button