A Autajon (Montélimar) les travailleurs sont prêts à entrer en conflit avec le grand patronat

Bopak autajon greve 2012

37 familles sacrifiées pour enrichir Gérard Autajon ! Assez !

Quel est l’état d’esprit d’un travailleur payé au SMIC à qui ont vient de supprimer la quasi totalité de sa prime annuelle ? Il peut comprendre les difficultés de l’entreprise tout en pensant au cadeau de Noël qu’il ne pourra pas offrir à ses enfants. Gérard Autajon, la larme à l’œil, a fait croire à ses employés qu’il était dans une situation difficile et qu’ils ne pourrai pas y avoir de vraies augmentations de salaires et que tous avaient intérêt à être solidaires avec l’entreprise Autajon.

Mais là, c’en est trop ! Ce patron voyou a vu son patrimoine personnel passer de 120 à 130 millions d’euros en 2015 et en plus il a caché 24 millions d’euros au Panama. Cette fraude fiscale a commencé en 2013. Cette année là, il avait licencié 36 travailleurs par manque de « rentabilité » de son activité (emballage cosmétique et pharmaceutique). Cet homme est dans le top des 500 familles les plus riches de France. Il fait partie des gros capitalistes dont l’entreprise doit être nationalisée sans indemnité, n’y rachat. C’est par la socialisation des moyens de production que nous produirons pour les besoins de tous et pas une petite minorité de parasites capitalistes.

Les travailleurs d’Autajon sont présents à la manifestation anti loi « Travail » du 9 avril à Montélimar, où se situe le siège social d’Autajon qui emploie 3500 personnes, pour dénoncer leur surexploitation et en vue de préparer la grève dans leurs usines. Nous sommes tous concernés par cette loi du patronat et nous devrons être solidaires avec les Autajon dans la grève pour des meilleures conditions de travail et de vie.

Mathieu

Share Button