8 mars 1917 – 8 mars 2017 : en lutte pour transformer le monde !

Manifestation de femmes ouvrières en 1917, Petrograd

Manifestation de femmes ouvrières en 1917, Petrograd

Le 8 mars 1917 marque le début de la révolution russe : hasard du calendrier ? Non, en réalité cette journée a été initiée par les dirigeantes du mouvement ouvrier socialiste, au début du XXème siècle. Lors de la conférence de l’Internationale socialiste en 1910, Klara Zetkin, dirigeante internationaliste allemande, fait adopter l’idée que les socialistes doivent organiser une journée de lutte spécifique pour mobiliser les femmes ouvrières. Le mouvement féministe de l’époque est dominé par des bourgeoises, des femmes de la classe dirigeante. Elles ne remettent pas en cause les fondements de la société capitaliste.

En Russie, en 1913 et 1914, des manifestations d’ouvrières impulsées et dirigées par les bolcheviques se développent chaque 8 mars. Aussi, en 1917, quand les ouvrières entrent en grève à Petrograd et battent le pavé, une tradition du mouvement ouvrier est déjà instaurée qui ouvre la voie à la première révolution victorieuse contre le capitalisme !

Le 8 mars : pas « la journée de la femme », une vraie journée de lutte !

Aujourd’hui, le 8 mars ressemble plus à une journée de sensibilisation, un peu comme la journée contre le cancer… Pourtant, chaque jour, les capitalistes et les gouvernements à leur service reviennent sur les acquis arrachés lors des luttes passées. Poutine dépénalise les violences domestiques, le gouvernement polonais veut revenir sur le droit à l’avortement… Les mobilisations de masse récentes en Pologne contre cette attaque montrent l’actualité de la lutte collective pour défendre les droits des femmes. Ce qui est à l’ordre du jour, ce sont des luttes et mobilisations massives.

Les manifs monstres aux États-Unis en janvier dernier sont parties du rejet des déclarations et attitudes de Trump envers les femmes et de tout ce que cela implique en terme de modèle de société. Nos camarades de Socialist Alternative USA appellent ainsi à construire de nouvelles mobilisations massives contre Trump les 8 mars et 1er mai 2017.

Et à travers le monde, notamment dans les pays néo-coloniaux, en Inde, au Pakistan ou en Russie, les luttes pour les droits des femmes se multiplient, intimement liées à la remise en cause des bases mêmes du système capitaliste du XXIème siècle ! Le 8 mars 2017 et les prochains doivent devenir une journée de lutte contre les discriminations sexistes, le capitalisme et pour le socialisme !

Leïla Messaoudi

Share Button