66ème jour de grève pour les travailleurs-ses de l’hôtel Holidays Inn!

received_10155759021371542

Cela fait 66 jours que les femmes de chambres, gouvernantes et équipiers de la société sous-traitante Hemera de l’hôtel Holiday Inn de Clichy sont en grève reconductible. Elles réclament entre autre l’embauche direct par l’hôtel, le paiement des heures supplémentaires, la fin du paiement illégal à la chambre et de la clause de mobilité. Rien que pour la marque Holiday Inn c’est 400 millions d’euros de bénéfices en 2016 et elle fait partie du groupe Intercontinental qui possède 4400 hôtels dans le monde et fait des milliards de bénéfices. L’entreprise a les moyens de satisfaire les revendications mais préfère continuer dans le mépris en tentant de faire intervenir la police ou en faisant venir des maitres chiens pour intimider les grévistes. Le maire de Clichy a même tenté un arrêté illégal pour interdire aux grévistes de tenir leur piquet devant l’hôtel.

Cette grève est solide car toutes les décisions sont prises par les grévistes mais aussi parc qu’elle se fait sans sectarisme syndicale avec la CNT-SO du site et avec le soutient du syndicat CGT HPE qui a fait remporté aux travailleurs du nettoyage un bon nombre de victoire.

En plus des rassemblements réguliers devant l’hôtel et le piquet de grève malgré le froid, ils sont passés à l’étape supérieur face à une direction qui fait la sourde oreille. Une première invasion de l’hôtel à Clichy a eu lieu, puis d’autres hôtels du groupe à La Défense et prêt des Champs Élysées vendredi 22 décembre et cela va continuer. Le 24 décembre ils ont organisé un réveillon des grévistes sur la place de l’Opéra à Paris devant l’hôtel intercontinental. Ils sont même allés devant le siège du groupe à Londres ainsi qu’à Toulouse.

Déjà d’autres actions auront lieu comme le 10 janvier devant un hôtel du groupe à Bruxelles.

La direction de l’Holiday Inn et d’Intercontinental ont bien du souci à se faire car les travailleurs-ses du nettoyage ne lâchent rien et sont prêt à continuer jusqu’à la victoire !

 

Share Button